Revue de presse : Occultisme

09:32 Iris d'Automne 0 Comments

C'est ici que ça se passe pour lire la critique considérée.Elle est en anglaise et concerne la version anglaise de cet ouvrage à paraître.

Steren Slaine, l'héroine et narratrice du théma Occultisme

 

Dans la tête de l'auteure qui conçoit un livre

Occultisme est un livre dont je suis l'auteure principale, je suis donc concernée au premier chef si quelque chose n'a pas été bien conçu dedans. Il visait à proposer aux meneurs des éléments concrets pour jouer des thématiques de l'occulte avec de quoi occuper de longues séances de jeu, et cela même en l'absence des "Secrets". Je voulais que les meneurs puissent concevoir facilement des aventures dans le milieu de l'occulte. Il s'agissait à mon sens d'étoffer ce qui avait déjà été fourni dans le Livre 2 - Voyages, au chapitre "De mystérieux pouvoirs", surtout en fournissant des éléments concrets :
- comment sont perçues les hantises ? comment décrire ces lieux ? quelle est la démarche face à de telles situations ?
- comment vit un occultiste ? quelles sont les écoles et courants de pensées ? que fait un occultiste au quotidien ? quelle est la face sombre de cette "faction" ? à quoi ressemble l'usage de disciplines comme l'hypnose ?
Les réponses au premier lot de question sont dans le "Manuel de la Lune noire", et les secondes, dans "Occultisme". 
Dans mon esprit, le Manuel de la Lune noire et Occultisme se soutiennent mutuellement même s'ils sont totalement autonomes. J'étais également dans la perspective de penser "voyage & occulte" , donc offrant des approches complémentaires à "Livre 2 - Voyages". A mon sens, le Livre 1 - Univers doit être le seul "vital" pour jouer, mais ça n'empêche pas de proposer une plus grande profondeur & complexité en combinant plusieurs ouvrages de la gamme.

De bonnes surprise

A ma surprise l'auteur de la critique sur Occultisme US estime que le scénario "Chambre bien rangée" est un des meilleurs, sinon le meilleur actuellement paru dans la gamme. C'est un chouette compliment évidemment ! ... je me rappelle que le même auteur avait détesté "Choix de vie" (Livre 2 - Voyages, que j'ai écrit également). Je n'aurais pas pensé qu'il pourrait adorer l'un et honnir l'autre ^^

 Une aventure urbaine

... Surtout que "Chambre bien rangée" est la première grosse aventure esterenienne exclusivement urbaine. On a bien des incursions en ville dans des canevas ("Danse spectrale" dans Manuel de la Lune noire ; "Dites le avec des fleurs" dans le Livre 2 - Voyages), mais ça reste marginal. Fondamentalement une aventure standard en Tri-Kazel, c'est un village et des problèmes qui viennent troubler un quotidien déjà précaire. Que l'on apprécie donc des histoires qui sortent de ce style (que j'apprécie toujours) est encourageant pour les développements de suppléments "théma" .

Un scénario modulaire

Apparemment le côté très modulaire a joué en faveur du scénario, c'est à dire que le meneur a le choix du meurtrier et des explications aux phénomènes qui ont lieu, en fonction de l'ambiance qu'il veut distiller. Cela permet de rejouer la même histoire très différemment avec un autre groupe de jeu. Le relecteur Ginkoko avait mené l'expérience et m'avait fait un retour positif du point de vue du fonctionnement des options modulaires. C'est un sacré casse-tête de proposer une trame forte dont des éléments déterminants de l'ambiance peuvent bouger de sorte qu'on peut avoir une aventure qui soit très sobre (aucun combat, résolution psychologique) ou au contraire extraordinaire et fortement surnaturel, et que les deux options extrêmes, ainsi que les dosages intermédiaires, se tiennent et soient cohérents. J'avais eu d'autres bons retours sur la modularité (rationnel / surnaturel) pour certains canevas du Manuel de la Lune noire, c'est encourageant !

Il ne s'agit pas de proposer la même recette à toutes les sauces, mais plutôt de se donner le temps de se demander "et si je faisais ainsi" ou "peut-être que cette direction vaut le coup aussi"... bref, de ne pas s'arrêter à sa "première bonne idée" mais aller plus loin.

0 commentaires: