Entremêler les arcs narratifs et dramatiques [WIP]

22:53 Iris d'Automne 0 Comments

Ecrire des scénarios et des canevas est une chose, mais comment concevoir des outils utilisable sur la durée d'une campagne ou d'une chronique, sur des mois voire des années ? Comment tenir compte des initiatives tout en gardant un fil directeur clair ? 

C'est ce genre de question qui m'amène régulièrement à voir pour tester diverses solutions, pour voir ce qui fonctionne le mieux. 

Calendrier, résumé...


Comme tout le monde (?) j'ai commencé avec des calendriers pour noter la progression des Personnages, et me faire une idée de l'avancée des saisons. Si les résumés et les calendriers fonctionnent convenablement en pratique, ils sont surtout utiles quand on joue des scénarios et des histoires autonomes, qui ne s'influencent pas indirectement, en un dense tissu d'intrigue.

Des discussions avec un meneur sur le Trône de fer, ayant à son actif IRL des dizaines d'heures de jeu sur la même chronique (sur forum, il retente la même chronique pour voir ce qui change : Archives de la campagne par forum), et proposant un cadre de campagne solide et bien ficelé, m'ont amenée à me demander "comment m'y prendrai-je à sa place ?"

Tableau des arcs narratifs et dramatiques

Pour mener mon test, je n'ai pas pris ma campagne esterenienne par forum (qui a commencé en 2011) : elle est ancienne, ce qui colle mal avec mon projet de voir ce que donne l'outil sur du "neuf", et elle présente pour ce propos l'inconvénient de comporter beaucoup d'épisodes relativement autonomes, et donc offrant peu de conséquences significatives. J'ai donc décidé de mener mes expériences conceptuelles sur les arcs narratifs, les focus et la gestion de chronique sur ma chronique artlandaise (même forum).

Note : Artland est un cadre gaslight, avec des accents selon les scénarios, plutôt funestes, pulp, steampunk ou poétique. Les caractéristiques de ce cadre sont sans importance pour notre propos, seul compte le fait qu'on puisse y jouer à la fois dans le monde matériel, et dans des dimensions spirituelles qui sont sur un autre temps.

Principe

  • La colonne de gauche est uniquement chronologique (ou ce qui s'en rapproche le plus)
  • Chacune des autres colonnes est consacré à un arc narratif (d'un Personnage) ou à un arc dramatique (élément principal de l'histoire de la campagne). 
En remplissant le tableau, je peux voir facilement si les arcs narratifs des Personnages ont des points concrets d'accroche avec les événements principaux des scénarios. Je peux également noter bien à l'avance les conséquences des focus (car jouer dans le passé n'interdit pas de changer le futur !) dans la colonne concernée par les changements. 

En pratique, quand j'arrive à un chapitre / scénario, je n'ai plus qu'à croiser les données nouvelles propres à cette histoire, et celle déjà préparées comme conséquences de décisions plus ou moins anciennes.

Sur le plan de la préparation de campagne, ce système me convient bien et me facilite les choses. Il reste à voir sur la durée s'il est efficace, ergonomique, et ce qui peut être perfectionné.



0 commentaires: