Des gobelins dans Esteren ?

15:07 Iris d'Automne 2 Comments

Écrire, c'est se confronter à des avis et goûts divergents : certains apprécient, d'autres n'adhèrent pas, d'autres voudraient que tel aspect soient davantage développé plutôt que tel autre... Les relectures de fond sont l'occasion de voir les premières réactions à un texte. En principe une relecture de fond est une phase visant à identifier les failles de cohérence, les passages peu clairs. En pratique, cela déborde souvent sur des questions d'opportunité et donc de goût et sensibilité.

Pour l'article de cette semaine, je vous propose de voir l'une de ces questions que je reformulerais (un peu à tendance humoristique ^^) :

"Mais où sont les gobelins d'Esteren ?"


En d'autres termes il est question de la place de monstres génériques qu'un meneur pourrait placer n'importe où dans la péninsule. Quand je l'ai lue, j'étais plutôt surprise, d'autant plus que les autres retours étaient "sinon les créatures sont cool et j'ai plein d'idées qui me viennent en lisant". J'étais donc confrontée à des retours (parfois venant des mêmes personnes) qui me disaient qu'ils étaient ravis d'avoir des créatures très soignées, détaillées, avec des situations se prêtant bien à la création de scénarios... mais qu'il n'y avait pas à proprement parler de streum générique et que ça leur faisait tout drôle par rapport à plein d'autres jeux.

N'étant pour ma part pas une grande fan des combats sériels (encore un gobelin ?!), j'ai du mal à spontanément aller vers la création d'un monstre générique qu'on pourrait partout. Estimant par ailleurs que le système de combat d'Esteren étant rapidement mortels, le combat était à mon sens une situation nécessairement assez rare.

Forcément j'étais embêtée : ce n'est pas parce que ma sensibilité me pousse à préférer des rencontres soignées et fortes que je devais négliger une demande apparemment importante des meneurs. J'étais même assez tourmentée, à me demander si Esteren était par essence et consubstantiellement un univers dépourvu de méchants génériques, ou bien si j'avais tout raté à la nature profonde du JdR... oui, des fois les crises existentielles des auteurs confinent au doute métaphysique ^^

Mais c'est bien sûr !


Et là, j'ai eu l'illumination. En fait, l'ennemi générique en Esteren existe : c'est l'humain.

Oui, je sais, ça a l'air bête dit comme ça, mais c'est vraiment la seule forme de vie que vous rencontrerez à l'identique sur tous les terrains : hantises, côtes & mer, forêts, marais, villes & campagnes, landes & montagnes, voire souterrains ! Oui, l'humain est le seul ennemi que les PJ trouveront partout.

On peut même facilement customiser les humains : brigands, voleurs, marchands véreux, magientistes psychopathes, sigires trop zélés, demorthèn virant morcails, paysans fanatisés... Il n'y a que l'embarras du choix ! ^^

Plus sérieusement, voici un petit schéma résumant les dangers les plus communs en Tri-Kazel :




Une raison pour laquelle il m'est difficile d'ajouter une bestiole emblématique et générique sur la péninsule de Tri-Kazel, c'est qu'elles existent déjà et ont été publiées dans le Livre 2 - Voyages :
  • l'humain, comme dit, est le seul adversaire qu'on trouvera partout
  • les rats, et par extension les cnaighs (leur version feonde) sont là partout où l'on trouve des humains
  • les loups sont présents sur toute la péninsule, avec des meutes plus ou moins denses, et là où ils sont un peu moins fréquents, on trouve malgré tout des chiens (associés aux humains), en posant qu'un chien d'attaque a sensiblement les mêmes caractéristiques de combat qu'un loup
  • les nimh cuir sont des feondas végétaux, et de ce fait se trouvent partout où l'on peut rencontrer des plantes, c'est à dire en substance sur toute la surface de la péninsule
Les ennemis "communs" sont donc finalement déjà connus des meneurs ^^ ....

2 commentaires:

  1. Oui et non. Le "gobelin" n'a pas la même définition que l'humain. Dans un Donjons&Dragons, il y a des humains aussi, et des saletés aussi, comme sur Esteren, avec toutes les panoplies de danger qui correspondent, intrigues, pouvoir, fous furieux. Et pourtant ils n'ont pas la même fonction que le "gobelin".
    Le gobelin est vu comme intrinsèquement mauvais, donc il représente en fait quelque chose qui est de toute façon un danger. L'humain, rien n'est certain, et on ne peut pas savoir au premier abord s'il est gentil, méchant, manipulateur...
    Donc je ne suis pas d'accord, pour moi, l'humain n'est pas le "gobelin" d'esteren.
    Pour moi, le "gobelin" d'esteren, c'est la créature que l'on recontre le plus <> mais que l'on sait d'emblée être un ennemi, qu'il faut combattre ou éviter, et contre lequel la société elle-même tends à les exterminer.
    Du coup, je pense qu'il recherche en fait le féond le plus basique qui soit, celui que l'on pourrait trouver en masse dans les quelques grandes attaques qui ont/ont eu lieu sur de grandes villes, celui qu'on pourrait trouver au détour d'un chemin sans qu'il soit ultra difficile de s'en débarrasser, mais qui offrira toujours la désagréable surprise d'être là et rappellera que la menace est toujours présente...
    Fafi06

    RépondreSupprimer
  2. On parle donc là d'un Féond, dans sa définition propre : "vu comme intrinsèquement mauvais, donc il représente en fait quelque chose qui est de toute façon un danger. (...) qu'il faut combattre ou éviter, et contre lequel la société elle-même tends à les exterminer." si tenté qu'elle y arrive..

    RépondreSupprimer