Résultats du feondage

08:00 Iris d'Automne 1 Comments

Voilà quelques mois, suite à des discussions animées autour du thème des feondas humanoïdes et de la création du Bestiaire, j'avais conçu un sondage... enfin même un "feondage" qui laissait la parole à la communauté pour qu'elle puisse exprimer ce qu'était pour elle le "feond de ses rêves". Certains m'ont fait remarquer que la question était un peu ambivalente, susceptible d'être comprise au choix comme "quel est votre feond préféré ?" et "quel est l'essence des feond ?". Il y a effectivement un peu des deux dans les réponses, mais ça n'enlève rien au côté ludique de la découverte des retours des participants à ce questionnaire.

(Pourquoi n'ai-je pas publié les réponses plus tôt ? Je voulais me donner du temps pour dépouiller les commentaires dans le champ libre prévu à cet effet et je me suis laissée capturer par le jeu des urgences.)

Total de réponse : 141

Apparence du feond


Il apparait que le feond préféré (ou feond par excellence, selon l'interprétation ^^) est un drèin, en tous cas cette forme emporte une très large adhésion.

Les humanoïdes sont également assez bien placés, surtout si on considère qu'il faut ajouter les votants pour "humanoïdes peu difformes" et "humanoïdes très difformes". Cependant, le vote ayant permis de cocher plusieurs cases, j'aurais tendance à penser que ce n'est pas forcément approprié : ceux qui voulaient mettre les humanoïdes en avant pouvaient choisir les 3 formes associées (le drèin en faisant parti).

En tous cas, mis à part le plébiscite en faveur du drèin, les votes me paraissent plutôt équilibrés, à l'image de la variété de formes que les feondas peuvent endosser.


Taille



Ici aussi, une nette dominante se dessine : le feond est plutôt de taille humaine ou un peu plus grand. Ce "format" de monstre est cohérent avec le penchant pour les dréins (sensiblement autant de réponses : 74 et 81) à côté duquel se trouvent des feonds de belle taille : grands comme deux humains, parfois encore plus massif, ou bien un peu plus petit.

Les tailles "gigantesque" et "petit" voire "minuscule" ne remportent en revanche qu'assez peu de suffrage.

Le feond qui se dessine est donc globalement "à taille humaine" (avec un peu de marge de variation).

Environnement du feond


Les forêts mystérieuses, primordiales et impénétrables l'emportent largement. Sachant qu'elles sont le cadre de prédilection dans lequel les demorthèn évoluent (Mòr Forsair étant "la" forêt par excellence), on peut se demander si les détenteurs de la sagesse traditionnelle n'aurait pas des connaissances plus étendues qu'on ne le pense sur les feondas ? ...

Passé le cadre forestier, les autres environnements reçoivent des suffrages assez équilibrés, même si les ruines et les gouffres sont un peu plus appréciés que les autres.

Le mode de fonctionnement principal du feond


Sans le moindre doute, le feond est étrange et incompréhensible, totalement imprévisible !

En option secondaire, il erre et se tient prêt à fondre sur les voyageurs égarés... Ou alors il a une intention conquérante - destructrice dans laquelle il peut démontrer toute son intelligence et sa ruse.

Pour ma part, je pense que chacun des styles de feond offre des opportunités scénaristiques, y compris le fainéant qui peut s'avérer redoutable (si, si ^^)


Quelques notes sur les commentaires

Il y a quelques grandes tendances :
  • les feondas sont mis en scène avec des comportements étonnants ou bien, les feondas semblent avoir une motivation en lien avec une corruption (flux, ancienne guerre, malédiction, meurtre...), les rapprochant d'une certaine manière d'une hantise (au sens du Manuel de la Lune noire ;-))
  • des feondas indiscernables, plus ou moins génériques ou juste bizarres, vs. des entités toujours bien différentes, identifiables, uniques et associés à une histoire qui les met en valeur
Et quelques extraits qui font bien plaisir à lire :

"Ce qui m'avait plu avec le concept des feondas, c'est l'extraordinaire liberté qui est laissée aux gens pour se les représenter. Bien sûr quelques cas sont connus, comme les "golems au corps de pierre" ou les "amas de ronces et de racines entremêlées", mais j'aime à me dire que la seule chose qu'il faille respecter en en imaginant un, c'est faire en sorte qu'il respecte son nom: ennemi. Ensuite reste à savoir si l'ennemi de mon ennemi ne pourrait pas être parfois mon ami..."

"Qu'à le découvrir, on imagine un scénario, un canevas"

"Personnellement j'affectionne deux types de feondas dans mes campagnes. Le plus souvent ça va dépendre de ce que désire mes joueurs. Au choix il peut s'agir d'un gros monstre atroce et agressif pour une ambiance un peu plus horreur épique (mais pas trop quand même ça reste un feond et pas un monstre de D&D ;) ), ou (mes préférés) des petits trucs sournois et bien vicieux, du genre un champignon qui contamine les végétaux et les animaux, des choses informent qui peuvent changer d'apparence (comme dans 'The Thing' de John Carpenter (l'un des scénarios dont je suis le plus fière :D). En tout cas les feondas sont un concept formidable qui permet tout et c'est ça qui est grandiose ! P.S: Merci pour ce feondage :D Merci pour tout ! Continuez vous êtes géniaux !!"

Bisous à vous aussi ! Sans votre soutien, rien ne serait possible ! :-) 

1 commentaire:

  1. Après réflexion, les pires feondas se trouvent clairement à l’affût dans les sections "commentaires" des financements participatifs.

    RépondreSupprimer