Les recherches pour la ligne graphique de la Forêt engloutie

12/04/2017 03:46:00 PM Iris d'Automne 0 Comments

La création des livres de la gamme Esteren s'étend souvent sur plusieurs années. Ces temps-ci j'ai pris un peu de temps pour mettre en ordre ma documentation graphique pour l'un de ces ouvrages entamé courant 2015 semble-t-il (si mes archives sont correctes !) et qui est désormais en phase de reprise, réécriture (et de développement).

Cet article vise à donner un aperçu du travail de recherche pour le développement d'un cadre.

Le projet


En commençant à travailler sur la Forêt engloutie, je souhaitais sortir des montagnes qui avaient déjà été largement explorées dans la gamme -- ou étaient en train de l'être avec la campagne de Dearg. Je voulais un environnement étrange, encore peu développé dans les livres, qui me laissent de bonnes marges de manœuvre sur le plan des événements et de l'ambiance visuelle. Je ne sais pas exactement comment j'ai choisi précisément cette zone, mais l'image de départ en tous cas était le contraste entre deux forêts, l'une dominée par des conifères sur les reliefs, puis des bois humides, marécageux. Il s'agissait de développer une sensation "haut moyen âge", à la fois beau et ayant quelque chose de dérangeant.

Mon court séjour en Nouvelle Calédonie, fin 2013, fut l'occasion de ramener en France quelques kilos (n'ayons pas peur des mots !) de livres de botanique (un loisir comme un autre, non ?) notamment. J'avais apprécié le côté bizarre de la flore locale. Alors pour être tout à fait rigoureuse, je n'ai pas eu l'occasion de voir les spécimens les plus magnifiquement distordus et préhistoriques faute de véritable promenade en forêt, mais j'ai pu voir suffisamment de plantes et buissons très différents de ceux d'Europe occidentale pour avoir une sensation de départ à partir de laquelle développer. Ce qui est particulièrement intéressant à mon sens dans ces écosystèmes, c'est l'existence de plantes, arbres, parasites, etc. qui ont des formes, des modes de vie incongrus une fois qu'on a intégré la "norme" européenne, et pourtant, beaucoup sont malgré tout similaire. Pour peu qu'on soit attentif à cette dimension, on a un sentiment d'inquiétante étrangeté, un des fondamentaux de l'horreur.

Forte de cette toute petite expérience du lointain, j'ai voulu que l'environnement naturel soit un "personnage", qu'on ressente nettement le passage des rivages de la Forêt engloutie (style de paysage Forêt noire, donc assez familier par rapport aux standards estereniens) à ses bois à demi-immergés.

Les tableaux Pinterest


Pinterest est un bon outil pour ce genre de recherches, on peut rassembler les éléments, les ingrédients et voir si l'ensemble dégage la sensation que l'on vise. En les explorant, vous vous ferez peut-être une idée plus claire de la sensation délicieusement humide, poisseuse, merveilleuse et sombre de la Forêt engloutie.

L'ambiance de noblesse décadente, dérangée et riche.

La Forêt engloutie - Recherche globale.

A l'intérieur de ce dernier tableau, des sections en cours d'élaboration me permettent d'être plus précise sur des aspects qui pourraient avoir à être illustrés.

Documentation complémentaire


Faute peut-être des bons mots-clefs pour faire mes recherches, ou tout simplement parce que certains détails n'intéressent pas beaucoup de gens, j'ai eu du mal à trouver des photographies des sols humides que je voulais collecter. J'ai donc profité de quelques promenades pour me coller à ras du sol pour disposer de matériel qui me permettrait d'expliquer aux illustrateurs ce que j'entends par "végétation de zone humide".




Une zone humide, photographie prise par mes soins à des fins de documentation

0 commentaires: