Dearg : compte-rendu de partie pour le focus Gaol

18:34 Esteren 0 Comments

ATTENTION SPOILER !
Si vous êtes joueur, ne lisez pas l'article d'aujourd'hui...

Nous vous présentons un compte rendu de Pierrot le Fou, un membre de la communauté. Il est très complet et retrace le focus "Gaol" publié dans l'épisode 1 de Dearg. Un retour plutôt positif mais qui témoigne aussi de ce qui a pu coincer. Si vous êtes un meneur, nous espérons qu'il pourra vous aider à avoir une vision plus claire sur le déroulement d'un focus !

N'hésitez pas à venir vous inscrire sur le forum des meneurs pour lire plus de retours sur les publications.

C'est parti :

*
* *

 Ça y est, ma table a fini de jouer Gaol le week-end dernier !
D'abord, et même si je redévelopperai ce point à la fin : je tiens à dire que mes joueur-se-s ont adoré !
Il nous a fallu trois séances, donc au final entre 15 et 20 heures de jeu (on ne compte plus à la fin), ce qui est sans doute un peu trop long, mais là aussi j'y reviendrai plus tard.

Mise en place
Pour votre information, je n'ai pas les personnages prétirés à ma table. Effectivement, à intervalles réguliers, cette situation me contraint un peu à triturer le background de mes PJ, pour coller à la gamme officielle. C'est un souhait de ma part : je n'ai pas le temps de réécrire tout un scénario, et je ne m'en sens pas les reins assez solides. La table est au courant de la situation, et comme nous avons volontairement assez peu développé les backgrounds à la création, cela laisse une marge de manoeuvre, quand même.
Tout ça pour dire que les PJ ne sont pas du tout issus du val de Déarg, même si ils ont joué Poison, Automne Rouge, Mots Vengeurs, et finalement Loch Varn. Le personnage qui occupe le Premier Rôle est un barde de Tulg Naomh, issu d'une famille de grands marchands. J'ai donc décidé de créer un lien familial entre sa mère et la famille de Maorn. À 15 ans, les relations sont tendues entre le fils, qui veut devenir barde, et son père, qui voit son fils en marchand lui succédant, et donc, pour lui mettre un peu de plomb dans la cervelle, il est envoyé dans la famille de Maorn, qu'il ne connaît pas. Ses parents, connaissant Maorn, espèrent que son caractère dur et froid l'endurciront un peu.

Première soirée de jeu : découverte du Val, et développement des liens avec Maël et Céliane
Nous avons donc commencé comme prévu par la première scène, l'entraînement. La copine qui avait décidé d'interpréter Maorn s'en est donnée à coeur joie, elle qui n'a pas du tout l'habitude d'interpréter ce genre de personnages !
La suite s'est déroulée de façon très linéaire, aussi bien les rencontres avec Maël qu'avec Céliane. Je n'avais pas prévu de faire jouer Argan à un des joueurs, mais celui qui interprétait Céliane l'a fait spontanément dans la forteresse, lors des scènes où justement Céliane est absente. Il en a aussi profité pour bien se lâcher sur Maël et le Premier Rôle ! Sadiques mes joueur-se-s ?
Lors de la scène 4 - Jalousie, j'en ai aussi profité pour donner la possibilité à la joueuse qui incarne une varigale de la jouer, dans l'objectif aussi de créer des liens avec Déarg. Cela peut se justifier dans son background, et du coup elle a notamment commencé à développer des liens avec Aïnlis, Yldiane et Mirna. Lors de cette scène, le naturel est également revenu au galop avec le Premier Rôle : son personnage est un coureur de jupons, et même si je lui ai bien fait comprendre qu'il était éperdument amoureux de Céliane, il n'a pas pu s'empêcher de draguer un peu, notamment le groupe de filles mentionné plus haut. Heureusement, ces dernières n'ont généralement pas leur langue dans la poche et l'ont vite rembarré. Maorn a aussi lancé un concours d'éloquence sur le thème de l'amour au cours du mariage, qui a été remporté par le Premier Rôle, devant Maël. Cela lui a permis de briller un peu devant Céliane, car par ailleurs, quasiment dès le départ, il s'est mis dans la tête qu'elle avait choisi Maël.
Lors de l'attaque des brigands, j'ai fait de Céliane une redoutable chasseuse : le copain qui l'incarnait a eu plein de chance aux dés, alors que les caracs que j'avais imaginé vite fait étaient vraiment légères !
La soirée de jeu s'est terminée avec l'annonce de Wylard, maintenant le suspense...!

Deuxième soirée de jeu : voyage vers Eaux Salées et enquête
Lors de cette deuxième partie, un joueur n'était plus avec nous. C'est un des côtés pratique des foci : le seul personnage indispensable, c'est le Premier Rôle !
Nous avons de nouveau réparti auprès des deux autres joueur-se-s les seconds rôles, car ils incarnaient auparavant Céliane, Maorn, et ponctuellement Argan. Je me suis gardé Jerryl, et leur ai présenté tous les figurants présentés dans Déarg I - page 81.
Voulant leur laisser le plus d'autonomie possible dans le focus, pour ne pas qu'ils aient trop l'impression d'être enfermés dans un carcan, j'avais un peu préparé le voyage du val de Déarg jusqu'à Eaux-Salées, à l'aide de Voyages VF (très pratique, j'ai hâte d'avoir la version augmentée ! c'est quand ? ). Par conséquent, le voyage a duré un peu de temps, et la soirée était déjà bien avancée quand nous sommes arrivés à Eaux-Salées.
Après quelques temps dans le domaine, qui a surtout servi à mettre en place Maël et le Premier Rôle dans le domaine, j'ai décidé de lancer l'enquête. J'avoue que je stressais un peu, ne sachant pas trop comment amener la table à trouver les indices. Bon, en fait ça s'est fait naturellement. Très rapidement, ils se sont en peu enfoncés dans les villages qui se trouvent dans les marais, et je me suis dit (comme les PJ d'ailleurs) que Jerryl avait forcément des contacts avec les villageois misérables des marais. Du coup, après quelques interrogatoires des villageois, ils ont obtenu les informations principales. J'ai présenté Jerryl un peu comme un Robin des Bois aux yeux des habitants des marais, ça me semblait assez logique à vrai dire.
Au retour de l'enquête, j'ai complètement zappé de jouer la scène de rencontre avec les Roseaux de Fer aux Salicornes, le relais de voyageurs ! Ça n'a pas posé de soucis pour la suite....
La scène 3 a été très narrative, et la soirée étant alors très avancée, nous nous sommes arrêtés au début de la scène 4, lors de l'annonce de l'attaque des Roseaux de Fer...

Troisième soirée de jeu : attaque des Roseaux de Fer, puis retour à Déarg
Étant donné le "retard" accumulé lors de la précédente soirée, j'ai prévenu tout de suite que j'allais être beaucoup plus dirigiste et directif. Il fallait absolument qu'on finisse le scénario ce soir-là, pour plusieurs raisons ! Cela a bien été accepté par la table.
Donc, nous avons joué la mission de secours vers le château du duc Mac Tremen : c'était très bien pour avancer tout de suite sur un bon rythme !
J'ai joué les choses de façon très linéaires là-aussi, laissant assez peu d'initiatives aux joueurs (une joueuse incarnant Jerryl, un joueur interprétant Maël, en plus du Premier Rôle). J'ai quand même cru au départ que Maël allait se porter au secours du duc au lieu de poursuivre Jerryl, mais ça l'a fait, ouf !
J'ai bien insisté sur la thématique du mariage entre les clans nobles, et ça a bien marché pour Maël, je crois.
Pour la scène 5 de l'acte, qui à mon sens est une des plus importantes et une des plus difficiles à mettre en scène, j'ai fait sortir alternativement certains joueurs. Celui qui incarnait Maël se l'est gardé pour lui, tandis que la joueuse a interprété Geleis. Pour cette scène, je n'ai pas hésité à copier certains des passages du pdf et à les imprimer, notamment le paragraphe "Une histoire de rivalité" (expurgé des quelques infos "sensibles" ), et je n'ai pas regretté, car la joueuse s'est notamment bien appuyée dessus et a sur emmener le Premier Rôle là où je le voulais. Quant à Maël, alors que je ne m'y attendais pas du tout, il est sorti de l'ombre pour aborder le sujet avec Deaglàn et Doern ! J'en ai alors profité pour qu'il comprenne l'importance des réalités des nobles, de leurs responsabilités, etc... Doern et Deaglàn lui ont également demandé de garder le secret. Ça a marché !
À la fin de l'Acte, Maël et le Premier Rôle ont discuté longtemps, sans révéler exactement ce qu'ils savaient l'un et l'autre. Maël a voulu garder le message pour lui.
Le voyage retour pour le coup a été beaucoup plus rapide qu'à l'aller !
Le début de l'Acte III a roulé : en mode narrativiste, je me suis contenté de divulguer les infos importantes, voulant me garder du temps pour la scène du moulin. J'ai laissé quand même une occasion au Premier Rôle de briller aux yeux de Céliane lors de la scène 2.
J'ai adoré le début de la scène 3 : ils ont tous halluciné de voir débarquer Wylard ! Maël s'est dit dans un premier temps que ce serait l'occasion de s'appuyer sur lui pour écarter Argan de la forteresse, mais il a vite dû déchanter ! La première partie du repas, avec l'annonce de la grande quête de Wylard, les a tous un peu scotchés, et puis je les ai un peu laissé souffler... avant de relancer le tout avec les projets de mariage de Wylard ! Là, c'était le top ! Maël qui demande un délai pour réfléchir, Wylard qui lui laisse quelques heures... Et finalement Maël qui accepte, sans que je n'ai rien besoin de lui souffler, c'était vraiment cool !
On a ensuite rapidement enchaîné avec la scène de l'incendie. La joueuse jouait cette fois Aline, je l'avais un peu brieffé avant pour qu'elle convainque le Premier Rôle de la suivre. Là encore ça a marché. Sur place, les jets de résistance mentale ont volé, ainsi que les jets pour résister à la fumée et la chaleur, parce que le Premier Rôle n'a pas trop su quoi faire tout de suite. Puis, son idée était de mettre à l'abri Céliane, avant d'essayer de libérer Maël. Voyant qu'elle ne partirait pas sans eux, il a pensé un moment à l'assommer, puis ils ont essayé de bouger à deux la poutre entravant Maël... et là, alors que je ne lui avais rien dit (personne ne savait que Maël mourait, et Aline venait de mourir sous leurs yeux) Maël a eu la réaction parfaite. Il m'a demandé si il avait une dague, j'ai confirmé... il a sorti sa dague et se l'est enfoncée dans le ventre sous les yeux de Céliane et du Premier Rôle ! Trop la classe !
La fin du scénario s'est déroulée de façon très narrative. Je n'ai pas fait joué la scène de tentative de suicide par la noyade, par manque de temps et fatigue de tout le monde. Je me suis réservé aussi l'épilogue pour la fin, parce que là, on est quand même 5 ans dans le passé du Premier Rôle.

Remarques sur le scénario
Comme je l'écrivais au départ, ma table a tout simplement adoré le scénario ! Tout leur a plu : l'ambiance, l'enquête, même le côté changement de rôles leur a plu. C'était une vraie crainte pour moi, car j'ai à ma table des joueur-se-s vraiment habitué à du jdr classique (Warhammer, Vampires...), mais non, c'est super bien passé ! Je crois même que c'est sans doute de tous les scénarios officiels celui sur lequel ils ont le plus accroché. Je vous livre quand même certaines de leurs remarques diverses :
- a priori ils ne souhaitent pas poursuivre avec un nouveau focus tout de suite, parce que quand même ceux qui ont interprété les seconds rôles ont malgré tout envie de retrouver leurs persos ;
- sur trois soirées, ils ont trouvé ça un peu long ; là j'imagine que c'est très subjectif, et que tout dépendra des tables ;
- en revanche, ils ont vraiment accroché à l'histoire des Mac Govrian, et à la lutte qui ne dit pas son nom pour conserver le pouvoir et s'imposer face à Argan !
Du fait qu'ils ont adhéré au principe du focus, la valse des seconds rôles s'est bien passée. Très rapidement, ils n'ont pas hésité à incarner des figurants sans même me demander, je crois qu'ils ont vraiment apprécié. Par contre, sur certains scènes, je pense que le meneur ne doit vraiment pas hésiter à leur transmettre le scénario, pour leur permettre d'incarner au mieux les rôles et faire avance l'histoire dans le bon sens ! Ça demande un peu de boulot de préparation, mais ça évite de laisser un second rôle en plan parce que le MJ a besoin de lui faire dire quelque chose de précis ! À chaque fois que j'ai transmis le scénario, ça c'est super bien passé ! Le pdf peut être utile pour ça : il est très facile de copier certains paragraphes, et de les expurger des infos sensibles, pour pouvoir ensuite les copier dans un fichier texte !
Quelques ombres malgré cela, qui ne sont d'ailleurs pas forcément dues au scénario :
- à ma table, l'humour potache est vraiment de mise, et du coup, il est vrai que pour jouer une histoire d'amour tragique, l'ambiance n'était pas forcément toujours au top ! Bon, en même temps je savais à quoi m'attendre, du coup ça ne m'a pas déçu, mais sans doute que l'histoire aurait eu un impact plus fort sans ce point noir. Je pense aussi que sans doute de nombreuses tables seront confrontées à ce problème, à chacun après de voir en fonction des joueur-se-s.
- une question qui m'a un peu turlupiné en préparant le scénario : quelle est la distance entre le domaine d'Eux-Salées et le château du duc Mac Tremen ? Ce n'est pas clairement abordé dans le scénario, et par commodité je les ai placé à quelques heures de chevauchée de distance... mais je ne trouve pas ça très logique !

Voilà, pour conclure un grand merci pour ce focus ! Moi et ma table, on veut la suite ! Vite !



0 commentaires: