Forêt engloutie - La préparation du château de Terfynisel

21:50 Iris d'Automne 2 Comments

En parallèle des relectures & reprises de texte sur le Bestiaire, je planche sur un théma "Forêt engloutie", parce que les marais, c'est cool ! (oui !)

Pour illustrer le travail de préparation durant lequel je m'attèle simultanément à la recherche de doc, de visuels et à la rédaction, j'ai pensé que le cas du château de Terfynisel (quoi ? vous n'aimez pas le nom ? me plait bien moi ^^) pouvait donner une bonne idée de ce qui se cache derrière une simple double page "texte + plan".

Rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée... et non, je n'ai pas décidé précisément de l'échelle, j'ai toujours du mal avec.

L'orientation était décidée en fonction d'une précédente carte faite cette semaine (oui, semaine cartographie, je suis raccord avec l'actualité de la gamme !).

Cette orientation m'a servie pour décider du placement des activités : le soleil se lève à l'est, va au sud, finit à l'ouest; Donc l'atelier sous appentis qu'on voit à gauche reçoit une bonne lumière l'essentiel de la journée. En revanche j'ai estimé que les latrines et les écuries pouvaient s'en passer et restent donc à l'ombre tout le temps. La cuisine est aussi à l'ombre, mais avec de grandes fenêtre et une grande cheminée, ainsi qu'un accès rapide au puits alimenté par une source souterraine (j'ai ça près de chez moi, la source d'inspi' était facile)

Vous noterez un escalier extérieur en bois : j'ai vu ça dans des revues d'archéologie, ça permet au besoin de détruire l'escalier et se réfugier aux étages.


Premier étage



Sur la droite vous aviez l'écurie au niveau précédent. Je prends une petite construction à colombage avec par dessus une élévation directe, ou bien une écurie à toit bas puis un encorbellement appuyé sur les murs de la forteresse (me paraît difficile, même si je le fais pour la porte d'entrée afin d'améliorer la sécurité des lieux. Je pense donc que l'écurie et le mini bâtiment des gardes sont superposés, avec une structure un peu biscornue, mais ce n'est pas grave.

La salle du trône en étant au-dessus de la cuisine où le feu est presque toujours allumé devrait bénéficier (presque) d'un effet "chauffage central" de sorte que ça compensera peut-être sa grande taille pour la chauffer (car une pauvre cheminée dans une pièce ouverte à tous les vents, ça ne sert pas à grand chose à part faire joli).

Dans le couloir menant à l'escalier en colimaçon au coin en haut à gauche, j'ai placé de grands placards de rangements tout le long. C'est un mode d'aménagement plutôt contemporain, mais ça me semble éminemment pratique pour pouvoir aménager facilement la salle commune qui devient lieu de réception / banquet / autre sitôt qu'on installe quelques meubles démontables.

Quelques observations



Nous arrivons au niveau du chemin de ronde que j'ai élargi de bois pour éviter que les gens ne tombent trop facilement (ce serait bête quand même). La structure de protection de la porte est également à ce niveau et offre un abri pour la garde en cas de problème. La salle des gardes côté sud donne une superbe vue sur le marais qui est en bas de la colline.

On note les chambres à l'identique en haut, et les nombreux placards de rangement ^^ . La chambre du seigneur est en principe la mieux chauffée et la plus luxueuse. Elle bénéficie en outre du seul accès direct au passage secret menant aux souterrains permettant de fuir si vraiment tout va de travers.

Un plan, une histoire


Dans la mesure du possible j'essaie de penser les plans de lieux comme des occasions, comme des lieux intéressants à visiter et qui doivent être pratiques, fonctionnels, avoir leurs particularités...

... ici... eh bien, les latrines du coin de la cour vident le tout... dans un trou qui fait office d'égout et déverse plus bas le long de la colline (oui ça fait... ben,... égout quoi), mais trop petit pour qu'un farceur entre par là... sauf à avoir un feond fin et souple ^^

2 commentaires:

  1. Etant en école d'architecture ainsi que tous les joueurs composant ma tablée, invariablement dès qu'il y a une bizarrerie sur le plan, les joueurs la remarquent ^^ Adieu passages secrets dans l'épaisseur des murs ^^
    Ici au vu de la taille des escaliers, l'ensemble fait vraiment petit, en particulier au niveau des dortoirs du RDC qui ne devraient pas vraiment réussir à faire tenir plus de quelques paillasses serrées, moi j'dis ça, j'dis rien :P
    Ce n'est pas exactement approprié ici mais pour se donner une idée d'un bel escalier "noble", la règle idéale en architecture française classique (dite règle de Blondel) était que la somme de deux fois la hauteur et de la profondeur d'une marche devait être comprise entre 60 et 70cm (60 < 2*H+P < 70). On retrouve assez souvent H=15 P=30 ou H=17.5 P=30. Pratique pour estimer les échelles en fonction des hauteurs de plafond ;)
    ça me fait penser qu'il faudra que je poste sur le forum un de ces jours, les plans du monastère fait par et pour ma tablée ^^

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton retour !

    Cela dit, je confirme

    (1) le château est petit et pauvre ^^
    (2) le dortoir ne sert pas pour beaucoup de monde (mais comme en période médiévale faire dormir trois personnes dans le même lit ne choquait pas, ça devrait faire l'affaire pour un minimum de personnel)
    (3) le village étant juste à côté, une partie du personnel dort tout bêtement chez lui :-P
    (4) le passage secret n'est pas vraiment secret, disons que c'est un secret de polichinelle (tous les gens du cru savent qu'il y en a un)

    Si tu as l'occasion de donner des trucs & astuces sur les proportions pour les plans, ça m'intéresse carrément car j'en ai un paquet à préparer en brouillon - recherche initiale (plan de bâtiment, dispositions des lieux d'un village, régions). Je suis en recherche de doc pour faire ça le mieux possible. Si tu as des références accessibles (compréhensibles sans 5 ans d'études en architecture ^^), ça m'intéresse et je pense que je ne serais pas la seule :-)

    RépondreSupprimer