Relectures - Traquer les ambiguïtés et complexités de sens

10:51 Iris d'Automne 0 Comments

Les relectures sont un sujet qui nous occupe beaucoup comme en témoignent les nombreux articles précédents qui y furent déjà consacrés. Aujourd'hui un petit article sur ce que vous ne verrez pas dans les livres et pourquoi.

Qu'élimine-t-on dans les relectures ?


Il y a deux grandes catégories de contenus qui disparaissent ou sont sérieusement remaniés au cours des relectures de fond.

Concurrence avec un autre ouvrage

Tout ce qui fait doublon avec le contenu d'un autre livre de la gamme est traqué. La difficulté ici est de faire en sorte que chaque supplément soit autonome : s'assurer que le meneur qui n'a que le {Livre 1 - Univers + le supplément} puisse jouer dans de bonnes conditions sans se sentir incité à l'achat, sans avoir le sentiment que son livre est incomplet, insuffisant pour jouer. C'est délicat, car il y a toujours des informations ou des personnages qui se répondent d'un ouvrage à l'autre et cela permet d'enrichir les options de jeu. Ceci aboutit à des remarques du type "je trouve qu'il n'y a pas assez de nouveautés ici" ou "oui, mais on est obligé d'acheter l'autre livre, faut que tu redonnes un minimum d'info pour que ce contenu soit autonome" (je reformule à ma façon évidemment ^^)

Ah et bien sûr, il y a le "Oui, alors Iris, ça, ça ira plutôt dans Secrets"... Parce qu'il ne s'agit pas non plus de vider le contenu de cet ouvrage non encore paru : un autre cas d'équilibrage des contenus sur plusieurs livres !

Questions de style


L'écriture d'un jeu n'est pas un exercice littéraire visant une esthétique stylée : il s'agit avant tout d'être clair et compréhensible par n'importe quel lecteur, de 16 à 99 ans . Cela signifie concrètement que je suis invitée à systématiquement :

- reformuler toute phrase de plus de 2 lignes
- éviter les mots rares (peu importe leur exactitude par rapport au propos) ou qu'il me faut les définir à un endroit ou un autre. Des exemples ? Cénotaphe, réactionnaire, intransigeant... eh oui, même des mots qu'on croit connaître ont suscité des mécompréhensions ! (néologisme que je m'autorise ^^ car signifiant précisément ce que je veux dire : une mauvaise compréhension, l'impression de comprendre, mais finalement pas, là où l'incompréhension est a priori plutôt flagrante). Comme on ne peut pas attendre du lecteur qu'il ait un dictionnaire sous la main en lisant, il faut faire attention à être modéré sur l'usage de ces terminologies.
- éliminer les figures de styles qui ralentissent la lecture ou peuvent induire une ambiguïté, c'est-à-dire pour les textes me concernant, principalement : les métonymies & synecdotes, les métaphores, les images (sans connecteur logique apparent de type "comparaison"), les symboles dépourvus d'explication quant à leur sens, l'hypallage (et de manière générale, toute figure de style impliquant de prendre des libertés grammaticales et syntaxique comme l'anacoluthe), l'accumulation (on me reproche de dire plusieurs fois la même chose ^^), l'oxymore, l'ellipse...

J'avoue qu'une écriture plus libre, mettant à l'honneur ponctuellement des expressions moins communes, où l'ambiguïté et l'ambivalence peuvent demeurer dans le texte me manque parfois un peu, mais pour les textes de jeu, je m'efforce de me discipliner. 


... et deux outils pratiques en ligne : le CNRTL et le TLFi (des dictionnaires ;-)).

- -
Pour en savoir plus... 
- A quoi ressemble un bouclage ?
- Organiser les relectures - penser le gain de temps
- La nécessité des relectures
- Témoignage d'un relecteur : l'Agent C
- Témoignage d'un relecteur : l'Agent F
- Témoignage d'un relecteur : l'Agent A
- Témoignage d'un relecteur : l'Agent L

Jack Wolf - Greenish Cnidaria - Flickr

0 commentaires: