Première page du blog d'Iris

15:01 Iris d'Automne 0 Comments



Nelyhann (aka Nel') m'a invitée à tenir un blog d'auteur pour faire connaître ma part du travail dans les Ombres d'Esteren, moi qui précisément évolue essentiellement dans les ombres et les coulisses.Ce premier post va me servir d'une part pour maîtriser à peu près les outils de Blogger et présenter succinctement ce qui me concerne plus précisément dans la chaîne des tâches.







Documentation



La recherche documentaire se répartit en deux postes principaux :
  • recherche pour contenu
  • recherche pour image


De manière générale, j'ai tendance à faire feu de tout bois, et utiliser des sources variées, aussi bien papier (revues, livres) qu'Internet :


Tout cela permet d'assurer une veille régulière, graphique et informative, se couplant avec ce qui passe par les abonnements papier ou bibliothèques universitaires (à l'ancienne en somme)

La documentation est ce que nous appelons "une tâche de fond", qui a lieu en permanence, et bien en amont des sorties. Il s'agit d'avoir déjà une base solide "potentielle" de contenu avant même de démarrer la rédaction.

Vous verrez sur ce blog des aspects de ces recherches pour des thema envisagés, mais dont l'existence reste incertaine jusqu'à l'entrée en phase effective de rédaction du contenu. En parallèle des notes ayant un but "potentiel", j'ai tendance à amasser tout matériau qui me semble "porteur" dans l'absolu : intéressant, à même d'inspirer des situations, scénarios... Mes prises de note par défaut sont classées par "civilisation & ambiance" (voir sur Pinterest pour un aperçu de ce mode de rangement... où je suis la seule ou presque à me repérer, mais que je trouve très efficace) et par grands thèmes de maîtrise (enquête, magie, crises...). Il est donc tout à fait possible qu'une idée pensée initialement "Syldavie" dans mon classement, devienne la racine d'un canevas se déroulant en Taol-Kaer, ou que des notes et réflexions autour des jeux à zombie nourrissent "ZoNorEc" et possiblement d'autres plus tard.

Rédaction



Ici on entre dans une phase de travail qui devient moins obscure... même si elle se déroule là aussi en deux grandes périodes :
  • Squelettes détaillés : il s'agit d'une formalisation des idées, traduites sous forme de canevas, trames... Souvent rédigés en même temps que les prises de notes documentaires. Ces textes peuvent rester longtemps dans les tiroirs, bien rangés, parfois étoffés par une nouvelle idée, ou pas. La masse de matériau semi-fini que j'ai accumulée au fil des années est assez effarante... Il suffit de se dire que je le fais de manière systématique depuis 2004-2005, avec un rythme de lecture assez costaud, pour comprendre pourquoi je n'ai pas trop de difficulté à avoir généralement de quoi faire sur un peu tout type de scénario ou ambiance. Pour ceux qui voudraient s'y essayer, il est clair qu'il faut avoir un certain amour du rangement... et ne pas être pressé d'utiliser une idée géniale qui servira peut-être deux ans plus tard en publication, ou dans 6 mois pour une partie de JdR "privée", ou réadaptée et fusionnée avec une autre dans cinq ans, ou pas du tout...
  • Rédaction en elle-même: cette fois, ça y'est, un supplément a été élu au rôle de "va sortir presque bientôt", un chemin de fer est établi, et il faut rédiger ! A ce stade, il y a reprise des squelettes appropriés (j'évite de partir complètement de zéro, je ne suis vraiment efficace selon mes critères que lorsque je pars d'une base de travail qui est approfondie et affinée), et puis développement avec les nouvelles idées qui apparaissent inévitablement quand on se concentre sérieusement sur une seule chose.

    Relectures



    Une fois le texte "brut" préparé et complet pour le supplément, le tout passe aux relecteurs de fond (mes croquemitaines) : toute faiblesse, tout manque, tout défaut d'explication est pointé et doit être repris, donc compléments rédactionnels, et si pas de chance, des morceaux plus ou moins gros de textes passent totalement à la trappe pour des tas de raison.


    Les textes ont subi un premier cycle de fond, je les ai revérifiés... là, ils passent en validation auprès de Nel' (de facto dernier relecteur de fond). A partir de là, pour ce qui me concerne, la pression diminue nettement, la "seule" chose qui reste est de faire un certain nombre de cycles de relecture de forme incluant :
    • chasse aux coquilles, histoire que ça ne pique pas trop les yeux
    • lissage du style en vue d'un confort optimal de lecture : hop, on élimine les phrase trop longues, les termes trop rares qui peuvent gêner la compréhension, les métaphores trop sibyllines...

    Les relecteurs sont des collaborateurs extérieurs à l'équipe, membre de la communauté, et il faut saluer leur travail acharné et très méticuleux qui est essentiel à la qualité du travail final : l'ouvrage que vous aurez entre les mains.


    Pour conclure



    J'espère que vous trouverez dans les prochains post de quoi vous faire une idée de tout ce qui se déroule en coulisse, de quoi satisfaire votre curiosité et en savoir plus sur l'avancée du travail sur les ouvrages de la gamme, ceux qui vont réellement voir le jour, et ceux qui sont discutés, évoqués, préparés lentement, par strates et accumulations d'idées & inspirations.

    Une dernière précision : les amoureux des Secrets ne trouveront ici rien à se mettre sous la dent je pense, car nous avons globalement une répartition générale des tâches avec notre vaillant coordinateur :
    • Nelyhann : planche en auteur principal sur Dearg, le jeu vidéo et Secrets
    • Moi : ... je m'occupe "du reste"
    ... et c'est la conception en amont ou directe du "reste" dont il sera question ici.


    Bonne lecture,


    Iris

    0 commentaires: